De notre shop


Tome 1: Le Neveu du magician
Plus d'information
Les tomes de la série
Rechercher:
Logo Amazon
Home arrow C.S. Lewis arrow Pensées quotidiennes

Les pensées quotidiennes de C.S. Lewis

Voir toutes les pensées de Lewis

Voici la lecture du mercredi 11 janvier 2006
Discutez de cette pensée dans notre forum

#11 - Volontairement uni

Dieu a créé des êtres pourvus d’une volonté libre. Cela implique que des créatures peuvent opter autant pour le bien que pour le mal. Certains pensent qu’on peut concevoir une créature qui, tout en étant libre, n’aurait pas la possibilité de choisir le mal. Pour ma part je ne le puis. Si une chose a le droit d’être bonne, elle a aussi le droit d’être mauvaise. Or c’est notre volonté libre qui rend le mal possible. Pourquoi donc Dieu la donna-t-il aux hommes à l’origine ? Parce que cette volonté, quoique laissant le champ libre au mal, est la seule chose rendant possible l’amour, la bonté ou la joie qui nous réjouissent. Un monde d’automates, de créatures se mouvant comme des machines, ne mériterait guère d’être créé. Le bonheur conçu de Dieu pour ses créatures les plus évoluées est le bonheur d’être librement et volontairement lié à lui et à tout être humain en une extase d’amour et de ravissement. En comparaison, l’amour le plus sublime entre un homme et une femme sur cette terre n’est que de l’eau de rose. Pour en arriver à cette communion entre Dieu et les hommes, il faut que les êtres soient libres.

-- C.S. Lewis dans Les fondements du Christianisme

Commander le DVD!

Version standard

Version "deluxe"

Dessin animé
Design by JamboWorks © 2005 - 2006 All Rights Reserved
Le site de Narnia est mis à jour par des fans et n'est pas affilié avec Walt Disney ou Walden Media.


Un projet